Amicale BRGM

Note pour M. ORTEU,
Grand Maître des équipages

« Vite, voiturez-nous ici les commodités de la conversation », disait Molière…

Le texte d’Antoine VERZIER, rédigé en 1970, est intéressant à plus d’un titre… il témoigne de son aisance à s’exprimer dans une langue précieuse, très surannée, et de sa capacité à s’amuser des « mœurs » d’un BRGM d’une autre époque.

Concerne : Mode de Printemps.

Monsieur GUZMAN, cocher placé sous votre houlette, se plaint de ce que sa livrée d’été, vieille de trois printemps, ne présente plus les qualités de fraîcheur et d’élégance qui siéraient à un valet chargé de voiturer les princes qui nous veulent bien visiter. Il convient, me semble-t-il, que vos laquais soient adornés de façon à rehausser le lustre de notre maison.

Le Vicomte NOULARD, Intendant de la Flanelle, me mande que l’usage accorde :

  • une livrée d’été, tous les deux ans (Mai)
  • une livrée d’hiver, tous les ans (Octobre).

Le ton devra être bleu marine, dans tous les cas, de tergal, l’été et de tonte de brebis, l’hiver.

Il vous appartient, Cher Ami, de faire mensurer vos gens et de pourvoir à leur vêture dans de prompts délais, puisque notre dernière acquisition date de l’An de Grâce 1968, à la date du douzième de Décembre, ainsi qu’il vous plaira de le lire sur le parchemin joint.

Donné en notre Palais de la Source, ce 15 Mai 1970.